Avertir le modérateur

cocktail

  • Terre natale à l'Angl'Opéra

    1d9f22ba7b3adaa0a6875ce06c54f5fb.jpgAu 39 Avenue de l’Opéra, l’hôtel Edouard VII se fait discret. Passé le hall et son lustre façon cristal de Venise, l’Angl’Opéra apparaît derrière son rideau rouge. Le bar entièrement décoré de boiseries d’acajou est rehaussé de touches de couleurs : les vitraux à l’arrière du bar et des petites lampes bleues du comptoir. Les tabourets face au bar sont soigneusement alignés, alternant leurs couleurs. L’ambiance décontractée ne suffit pas à compenser les cocktails de jus de fruits. Le mien appelé Terre natale est fade. Quant au restaurant qui semble avoir affiché un menu végétarien, il ne me tente guère.

    39, avenue de l'Opéra, M° Pyramides

    (n°28)

    23 janvier 2008

    http://www.edouard7hotel.com/ 

  • Un Vert bocage à l'hôtel Lotti

    medium_lotti_bar.jpgL’hôtel Lotti est un établissement méconnu. Ouvert depuis 1910, il s’enorgueillit de proposer 164 chambres, dont 44 récemment ouvertes dans une nouvelle aile. Je rejoins le bar  installé près de l’accueil dans une salle rectangulaire surmontée d’une verrière peinte. Au fond, le comptoir couleur chêne est encadré de peintures de la royauté française; les bouteilles rangées à l’arrière sont surmontées d'un miroir. Les clients accèdent ici par trois entrées encadrées de portières à ramages. Au centre de la pièce, une table rectangulaire à plateau de marbre et surmontée d’une urne débordante de feuillages et d’arums souligne les proportions du lieu. Les tapis disposés à la périphérie organisent autant de conversations intimes autour de tables basses agrémentées de canapés et de fauteuils profonds aux tons verts ou oranges. Dans un angle, le piano est resté silencieux tandis que je commende un vert bocage, cocktail composé de jus de pomme, abricot, citron et parfumé à la menthe.

    bar de l’hôtel Lotti, 7 Rue de Castiglione, M° Tuileries

    (n°25)

    août 2007

    www.hotel-lotti-paris.com 

     

  • Un Aztèque aux Jardins du Marais

    medium_hotelMarais.3.jpgA deux pas du Cirque d’hiver, au 74 de la rue Amelot, un immeuble discret abrite le hall et la réception, manière art déco, de l’hôtel Les Jardins du Marais. La décoration soignée –contraste de granite noir au sol avec les murs blancs- est le leitmotiv de cet aménagement. Le vestibule (ou lobby) s’étire jusqu’à la salle de restaurant, déclinant du velours parme sur un mur capitonné. Une banquette du même ton, des tables de verre puis des chaises en plastique transparent ou en tissu vert-mousse façon jacquard signés Stark, permettent d’y prendre un verre. La salle de restaurant en contre-bas est dominée par un triptyque – une femme en robe noire, tenant un lévrier noir sur fond mauve- Il fait assez doux pour délaisser le bar au profit de la ruelle aménagée en jardin. Des oliviers, des palmiers et des hortensias sont disposés non loin des tables en verre et des parasols blancs. Dans une ambiance décontractée les clients de l’hôtel passent entre les consommateurs attablés pour rejoindre un des neuf bâtiments rénovés entre 2004 et 2005. Chacun d’eux porte un nom qui rappelle Paris et sa culture : Eiffel, Ravel… Seul le cocktail (sirop de chocolat, jus d’ananas et noix de coco) dénote un peu.

    bar de l’hôtel Les jardins du Marais, 74 rue Amelot, M° St Sébastien Froissart

    (n°22)

    18 juin 2007

    http://www.venere.com

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu