Avertir le modérateur

page n°1

  • Page 1/13 de La Dame en rouge (nouvelle)

    L'agence Chaperon and co vivotait jusqu'à l'automne dernier lorsqu'une demande de filature parvint à Suzy. Bientôt je négligeai mes autres affaires, n'ayant d'intérêt que pour la Dame en rouge dont les activités étaient circonscrites entre le boulevard Poissonnière, l'avenue de l'Opéra et la rue St Honoré... jusqu'à cette journée particulière.
    Sur le parvis de St Germain l'Auxerrois, face à la colonnade de Perrault avec qui, je veux le croire, j'ai un lien de parenté, nous jouions à cache-cache. Elle entra dans plusieurs boutiques de chaussures de la rue de Rivoli; puis elle retourna à son appartement, rue Jean-Jacques Rousseau, à deux pas de l'agence située rue du Louvre. Elle en ressortit avec une valise à roulettes. Je devinai que je ne dormirai pas dans mon lit la nuit suivante. Elle prit le métro en direction de la gare de Lyon où je la perdis de vue pour la retrouver dans le hall 2, immobile devant un piano droit. Un homme jouait une mélodie tragique dont elle se détourna rapidement, m'avait-elle repéré? Elle parcourut une dernière fois du regard les écrans de contrôle tout en remontant le col de son manteau.
    Tout en portant le sac en plastique rouge contenant la paire de chaussures, achetée plus tôt dans l'après-midi, elle s'avança vers la tête de quai. Le numéro venait de s'afficher, direction Dijon et Lausanne. C'était son premier déplacement depuis que je m'occupais de son existence. Cette dernière n'avait jusqu'alors été remplie que de sorties au restaurant ou au théâtre. Et je l'avais attendue dans les cafés alentour. Qu'allait-elle chercher dans ces ambiances veloutées de rouge? Y retrouvait-elle des amis? Je ne le sus pas. Elle ressortait seule, invariablement. L'heure du départ approchait, je n'avais plus le temps d'acheter un billet; d'ailleurs il n'était pas question de la quitter du regard.
    Je remontai le quai derrière elle jusqu'à ce qu'elle pénétrât dans une voiture de première classe. Je m'arrêtais un instant devant la porte. Je la suivis des yeux à travers les vitres tout en essayant de joindre Suzy à l'agence. Lorsque la Dame en rouge eut trouvé sa place, j'embarquai à mon tour. Je pris un siège de libre dans la même voiture, à un emplacement où j'étais certain qu'elle ne pourrait pas me remarquer, du moins pas immédiatement. Je comptais naïvement sur le fait qu'elle s'habituerait à ma présence. J'eus enfin un entretien avec ma secrétaire. Le train commençait à avancer, imperceptiblement et je dus m'isoler pour lui donner les dernières consignes de la journée. Je m'apprêtais à passer une longue soirée désœuvré. Après m'être assuré de la destination dans le message de la compagnie ferroviaire je m'endormis. (...)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu