2017

Avertir le modérateur

Journal de Paris - Page 4

  • meetup du 14 avril 2015

    ...pour les œufs chez moi y'a la boite d’œufs...c'est distribué où?...tu l'as lu...non c'est Bradley...un bleu tirant sur le violet...elle adore Le passeur [de Lois Lowry] Emyline!...j'en ai une bonne pour reprendre...de la glace Forêt noire au Jardin des Tuileries...il travaille pour Le monde des philosophes et des religions [Le monde des religions, magazine]...au Quais du polar [2015]...Patricia Macdonald et Maxime Chattam...de voir de vieux généraux incapables de marcher au pas...il a appris à lire à 10 ans...par contre humainement...Bel-Ami...je m'en suis lassé au 3ème tome...j'ai vu Quai des Orfèvres...l'histoire de Judas...au meetup à Nimes...à Interlaken sur les traces de Clint Eastwood...tu le lis en italien...il a écrit des chiées de livres [sic] [Manuel Vazquez] Montalban. Je me suis tellement embrouillé sur le début du modèle...il y a des diagonales partout...allez, écris!...c'est Éric qui a dit ça...dans l'histoire qui est sortie sur [Alan] Turing...c'est pas Harris qui a écrit Enigma, qui a écrit Pompéi? [oui c'est Robert Harris qui a écrit Enigma en 1995 et Pompéi en 2003]...j'étais déjà une grande personne...Jean-Christophe Averty...j'suis tellement rincé que je vais vous abandonner...et les shadoks pompaient...le livre sans nom (auteur inconnu)...j'ai libéré un livre à Dordives [département du Loiret]...y'a une géocache près de la tombe [de Van Gogh]...de l'autre côté de l'Oise y'a une boite à livres!

    [avec Florence71, Laure 69, Vampcruci, Elj, Chlorine, Mitch19, Katalobonga et One Team, One Time]

  • meetup du 10 mars 2015

    [j'arrive en retard]

    ...une aveyronnaise sans Roquefort...elle fait de l'hypnose...à cet endroit là...je vais attendre un peu que l'encre du dessous...faut la payer la nourrice!...elle était au 4/5, elle était trois jours avec nous...c'est la place de la Concorde...légèrement surdimensionnée par rapport aux Tuileries...citation magnifique sur le dernier argument du looser...écris le:"parfois je ne comprends pas ce que j'écris"...Jussieu ça va...les ponts y sont sur ta rue...dans le square central...j'en ai fait une y a très longtemps...j'ai démonté le mobilier urbain [Lydielivres et son amie blogueuse partent]...moi avec mes pauvres quarante caches...c'était à l'intérieur d'un pot de rillettes...tu l'as accompagné dans une fente, dans le mur...moi je suis pas au courant, je soupçonne qu'elle a la grippe [arrivée de Gadl; Emilyne s'en va]...le manchot qui ne pouvait pas jouer du piano...c'était le Stephen King qui était tout neuf...Stephen King qui habite à côté d’Épinay! [me dit-on, mais je ne l'ai pas entendu]...Éric, j'ai rêvé de toi...c'était un couvreur?...ça reste entre nous!...en changeant on perd l'esprit...on se met tous avec un stylo mais là on discute plus...y en a qui ont des fantasmes!...étrangler avec quatre doigts...un orchestre symphonique derrière lui...et inter-astral demande Mitch...je me suis inventé ma fin et j'en suis très satisfaite!...plein de livres sur la Préhistoire...Sarkophile et sarcophage...ça s'appelle un calembour!...j'aime être malade...ils créent le vaccin en fonction de la souche qui va sortir...[départ des Cmaupin]...si tu prends que le "bed" c'est encore moins cher!...on peut pas toujours être contre...nous Optique 2000 nous sommes des génies...Carglass, Optique 2000 et Nissan...tes états d'âme y m'emmerdent...T.'.C.'.F.'. veut dire très cher frère maçonnique [je viens de prendre un livre avec une dédicace maçonnique]...on va aller s'acheter des kickers [Gadl et Maza s'en vont]

    Le meetup se conclut par une expédition urbaine de géocaching -ma première- en remontant la rue St Denis -moins poétique que En descendant les Champs-Élysées de Sacha Guitry- effectivement sur les indications erronées de Mariesg nous cherchons une pharmacie, et sur la façade de celle-ci, un distributeur de préservatifs. Il s'avère que nous cherchions au n°40 et que nous trouvons au n°141, sur la face arrière du distributeur, sous le regard de Elj, Vampcruci, Laure69 et moi-même. Nous découvrons une boite de Tic Tac aimantée

  • Louis Jourdan (1921-2015)

    Né à Marseille, il est le fils d'un propriétaire d'hôtel. Louis Jourdan grandit en partie à l'étranger mais, désirant faire du cinéma, il se trouve à Cannes en 1938. Il y rencontre Raimu pendant le tournage de La femme du boulanger. Il fait ses débuts à l'écran l'année suivante. Pendant l'Occupation il rejoint la Résistance. Il a eu le temps de tourner à Toulon, en 1942, un film avec Micheline Presle, et d'avoir avec elle une courte idylle. A la Libération il en épouse une autre. Il rejoint les États-Unis et Hollywood. il tourne alors avec Hitchcock, Ophüls, Vincente Minnelli et Jacques Tourneur. Il retrouve Minnelli pour Gigi, d'après Colette, avec Leslie Caron et Maurice Chevalier. Il revient de temps à autre en France pour tourner (Le comte de Monte-Cristo, Mathias Sandorf). Sa carrière ralentit dans les années 1970. Il apparaît toutefois dans un James Bond tourné en Indes en 1983.

    Avec Maurice Chevalier et Charles Boyer il est considéré comme un des rares acteurs français à avoir fait une carrière de séducteur outre-Atlantique.

    ma sélection:

    Félicie Nanteuil (1942, sorti en 1945) de Marc Allégret, avec Micheline Presle

    Lettre d'une inconnue (1948) de Max Ophüls, avec Joan Fontaine

    Madame Bovary (1949) de Vincente Minnelli, avec Jennifer Jones

    La flibustière des Antilles (1951) de Jacques Tourneur, avec Jean Peters

    Gigi (1958) de Vincente Minnelli, avec Leslie Caron et Maurice Chevalier

    Le comte de Monte-Cristo (1961) de Claude Autant-Lara, avec Pierre Mondy

    Octopussy (1983) de John Glen, avec Roger Moore

    filmographie (35)

  • Compte-rendu du meetup du 11 février 2015

    [j'arrive en retard, mais peu de monde pour le moment]

    ...ça ressemble à ce film, Borat?...les habitants du coin ont l'habitude de t'attraper par le bras et de te cracher à la figure...c'est un faux guide...[Vampcruci nous lit des extraits et traduit le guide de la Molvanie]...je prenais uniquement des élèves de mathélème...y'a S option maths [départ de Florence 71 et arrivée de Laure69, également arrivée des plats]...mon grand-père est né en 14...j'aime beaucoup la langue...c'était un périple hallucinant...on peut pas livrer ces jeunes-filles à elles-mêmes...[Nicolas] Toporkoff [un chef opérateur d'origine russe]...à moi, y m'a donné des couverts ah, ah, ah!...rappelle-moi dans quel format tu lis les livres...l'abbé Faria, il a tendance à grossir en prison...à côté de chez moi y'a des cartons avec des bouquins...les ardoises...pourquoi y z'ont pas simplifié...c'est toujours resté un idéogramme...et donc au niveau grammaire les mots sont immuables...[nombre de caractères chinois sont griffonnés sur ma feuille et je dois les contourner pour continuer à prendre des notes]...le vous c'est tu avec une marque du pluriel derrière...le jaune standard que tout le monde utilise...[conversation autour du Nouveau Testament en chinois que nous avons d'abord pris pour le Petit livre rouge, parce qu'il est rouge]...j'en ai acheté un seul en chinois, c'est L'amant de Marguerite Duras...problème des enfants qui sont harcelés à l'école...un peintre italien du seizième siècle qui était rouquin et qui s'appelait Rosso...le prix Hugo [Science fiction achievement award], convention de science-fiction américaine...c'est vrai qu'avec le recul y'a des prix...faut s'inscrire à une convention pour voter...elle est très gentille...la liste de cinquante bouquins de science-fiction que tout socialiste doit avoir lu...serial correcteur sur Wikipedia...est-ce que le souvenir d'un livre dépend de sa qualité?...quand tu portes ce pull avec les boutons noirs tu dois aussi mettre le collier...qui veut de cette daube intersidérale?...voilà j'ai mis la crypte...j'avais proposé un métier, une partie du corps...Le tueur de temps c'est grandiose...plus jamais de la vie de Dan Brown...y'a d'autres types de subjonctifs imparfaits...elle rencontre un homme dans le café, elle boit du vin...les guerres médiques...vous n'êtes pas encore en train d'amasser pour le ring animal?...pour être dans le jus...dis pas du mal de Marée stellaire [de David Brin]...c'est pour ça que les nouvelles c'est pas si facile...elle s'est installée juste à côté du Mur [de Berlin]...quand t'achètes un appart et que tu le revends six mois après...[critique des étiquettes de Circul'livre]...une boite à livres à Austerlitz [on ne sait pas où exactement]...boite à livres à la piscine Joséphine Baker...piscine secrète du 8ème impasse Louis de Funès...je randonne sur le canal de la Dhuis...pourquoi le quai du Marché neuf?...il est interdit de passer en fauteuil roulant dans le pédiluve...trente-huit piscines à Paris...y'a deux bassins en inox à Paris, un dans le 8ème et un dans le 20ème.

    [Nous étions 9 en permanence: Katalobonga, Florence71, Vampcruci, moi Mitch19, Chlorine, Elj, les Cmaupin, Blue qui nous a apporté du Touron et Laure69]

  • Compte-rendu du mardi 13 janvier

    J'arrive en retard, 19h30 passé. Évocation des films vus par One team, one time mais voilà déjà la commande des plats qui se précise.

    ...les adultes ne sont que des enfants obsolètes [translation de la totalité des livres sur les tables du fond afin de croiser les fourchettes avec plus d'aisance]...l'étiquette "prenez-moi" va divinement avec la couverture [on parle ensuite du Meet-up du 24]...à mon avis ça complique!...sur le fil 19h30-20h...les croque-monsieur! [arrivée des premières assiettes] Y'a un Tex Mex y'm semble...aveyronnaise...tartine au saumon...on devrait dire le noix dernier!...moi on m'a pas obligé à m'inscrire...aux États-Unis ils font des cours de français...je retenais les choses instinctivement. Marie-Caroline t'as pas aimé le [incompréhensible]...la centrale nucléaire construite sur le permafrost...la Tour de Pise...y'a toujours un campanile qui est pas droit...t'as des maisons elles sont comme ça...le carrelage de ma salle de bain...les poutres apparentes c'est sympa!...le pot en pyrex que t'as dans...l'obsolescence programmée...j'crois qu'c'est dans la cave d'à côté...[départ de Gadl et Maza] [sur les pubs à la télé] [Laure69 évoque la Nuit des publivores]...bien aimé les deux...au golf, au bowling, au billard...des partenaires pour l'escalade...Charlie Hebdo c'est Charles de Gaulle!

    On a tellement parlé, et avec passion, de Bruxelles et de tous les musées que l'on peut visiter par temps de neige que l'on a oublié le contexte et c'est tant mieux!

    avec la présence et la participation de One team, one time, Gadl, Maza, Cmaupin, Elj, Chlorine, Katalobonga, Elisala, Vampcrici, Laure69 et moi Mitch19

  • Compte-rendu du meet up du 9 décembre

    [je suis arrivé en retard]

    ..La désobéissance [Alberto Moravia, 1948] est un roman initiatique...Robert Hue...c'est un italien?...il a écrit quoi?...Des Cars?...une vingtaine, une trentaine en livres de poche...regarde ce qui sort dans une rentrée littéraire...toute son œuvre tient en deux gros volumes...c'est une sacrée performance de les jouer tous à la file...qui défilaient, qui gerbaient [au sens de déposer des gerbes].

    Départ de One team, one time, notre amateur de cinéma. On débat sur le western avant et après la mort de John Ford. On apprend que Renée Zellweger s'est fait refaire le visage.

    ...si Maïzena [Maza] est au courant, c'est forcément Docteur Who...un tournevis électromagnétique...elles sont auto-motivées...et là-bas ça sentait vraiment trop la frite!...[petite histoire autour du Coca cola servi dans une bouteille de vin. Et encore le bruit des fourchettes]...un ange passe...c'était plutôt un corbeau...une écharpe en pilou-pilou? [nous assistons au départ groupé de Katalobonga, Cmaupin, Gadl et Maza. Mais Katalobonga nous présente une dernière fois les avantages de la Forêt-Noire]...les gens sont tellement stressés...c'est moi qui l'avait amené...du recyclage de BCID [on parle encore de Oxford, Oxford Street, du British Muséum et de la maison de Sherlock Holms à Londres]

    avec la participation amicale de One team, one time, Elj, Katalobonga, Vampcruci, Mitch19, Cmaupin, Gadl, Maza et Indy2012.

  • Dominic Cooper, un petit nouveau dans le cinéma anglais

    Dominic Cooper est né à Greenwich en 1978. Il a étudié à la London Academy of Music and Dramatic Art, faisant de petites apparitions au théâtre dès 2001. Découvert au cinéma en 2008 dans l'adaptation de Mamma mia! il tourne ensuite avec Keira Knightley (The duchess), Carey Mulligan (Une éducation) et sous la direction de Stephen Frears. Pour la télé il a fait une mini-série sur la vie de Ian Fleming (2014).

    ma sélection:

    Mamma mia! (2008) de Phyllida Lloyd, avec Amanda Seyfried

    The duchess (2008) de Saul Dibb, avec Keira Knightley

    Une éducation (2009) de Lone Scherfig, avec Carey Mulligan

    Summer in february (2013) de Christopher Menaul, avec Dan Stevens et Emily Browning

    filmographie (34)

  • Un cocktail au Peninsula

    dancing-leaves_pageboy.jpg

    C'est à l'emplacement de l'ancien Centre international de conférences que j'ai rendez-vous, là même où Henry Kissinger est venu signer les accords de paix du Vietnam. A l'issue d'importants travaux le Peninsula Paris a été ouvert le 1er août 2014.

    L'entrée est ponctuée de deux lions de pierre (dans un style oriental) éclairés de rose, rappelant le Peninsula de Hong Kong. Une terrasse, un premier salon blanc et or où est installé un piano. S'y retrouvent les clients qui n'ont pu obtenir de place dans le bar contigu. Qu'importe, les tables sur la droite du salon blanc -arcades en anse de panier sur rue alternant avec des colonnes cannelées à dorures- nous conviennent parfaitement. Sol blanc immaculé et tapis à motifs gris-bleu de part et d'autre de l'entrée. Sur les tables sont jetées des nappes blanches ornées de discrets bouquets de roses. C'est là que je commande un cocktail de fruits. Cerise et cranberry, j'ai choisi moi-même les ingrédients mais sait-on composer des cocktails attractifs? Ici pas de fruit pour égayer le bord de mon verre. Passons. Nous rejoignons l'autre partie de la salle pour le repas -suprême de poulet et figues à la meringue pour moi- Le repas est délicieux avec, en fond, ce pianiste jouant des airs que l'on a plaisir à reconnaître.

    bar du Peninsula Paris, 19 avenue Kleber, M° Etoile

    n°46

    22 octobre 2014

  • Compte-rendu du meet-up du 14 octobre 2014

    Apoline38 arrive des États-Unis, de Boston. J'évoque avec elle Simone de Beauvoir écrivant à son amant américain près de Chicago (elle écrivait en anglais car il n'avait pas tenu à faire l'effort d'apprendre le français); Hawthorne, elle parle de la visite de Salem, une ville qui n'a plus l'aspect d'autrefois, avec Halloween l'esprit semble même perdu; voyage à Atlanta et la maison de Margaret Mitchell qui avait (encore) brûlé, en 1996; question du racisme à Boston.

    [on apporte le menu]

    Le guide de traduction en chinois ne semble pas très adapté (à quoi?). Vampcruci nous dévoile sa collection Printemps et Hiver, des pièces très originales qu'elle a confectionnées elle-même et qu'elle porte avec élégance. On dévie sur les costumes de théâtre, les prochaines pièces (dont celle de Bérangère Dautun pour le 11 novembre). Le serveur a apporté trop de couverts (et Apoline38 des chocolats américains). "J'ai deux passions dans la vie: le gazon et le vin", propos rapportés par Elj. Les hamburgers arrivent avec les frites. "La liste des livres que j'aurais dû arrêter avant la page 100". On s’aperçoit qu'on a persisté à lire beaucoup trop de livres qu'on aurait dû abandonner. Laure69évoque La femme n°13 de Carlos Somoza. Vampcruci et Laure69 détestent les mêmes livres. Les infirmières de la mort [de Michaël Palmer]. Définition de la daube pour notre visiteuse américaine (le plat de viande et le mauvais livre). On nous présente également Les racines du mal de Maurice G. Dantec. Septembre est le mois des lâchés et Elj a encore gagné (avec 300 volumes). L'ouvrage amusant de Jacqueline de Romilly [Le sourire innombrable] et ses rencontres improbables. De l'art du tricot (qui empêche de regarder un film un tant soit peu intéressant); de l'utilisation du portable et des étrangetés de certains SMS. Une fois de plus on a le sentiment d'avoir (presque) tout survolé.

  • mini meet-up du 16 septembre

    Indy vient de la rue Lamartine a pied, elle a trouvé notre repaire. Nous expliquons la numérotation des rues à Paris (en partant de la Seine). Évocation du centre de Strasbourg et du marché de Noël. Il débute probablement le dernier week-end de novembre (avis aux amateurs de vin chaud). Le passage de la journaliste du bimestriel Kaisen (revue qui traite exclusivement des sujets positifs) sera-t-il suivi d'un article? Aurons-nous notre exemplaire? Et puis que se passe-t-il en Forêt-Noire? Un lieu où l'on peut se poser (avec son office du tourisme et sa salle de repos). Que se passe-t-il au pied des Rocheuses, à Calgary [province de l'Alberta, Canada]? La J.E. d'une dame qui a pris "Mon amie Flicka" [de Mary O'Hara]. Retour à la Forêt-Noire avec la description d'un arbre à livres (nous savions déjà qu'il fallait de la cellulose pour fabriquer le papier)

    [la suite des infos m'est inconnue la discussion s'étant déplacée en direction d'une pizzeria, coups de fourchettes et sacs à dos, avec la participation de Florence71, de Indy2012, de Katalobonga et Mitch19]

     

  • Une rencontre avec Lauren Bacall

    Des invitations avaient étaient lancées à la suite d'une réunion autour de la Fête du cinéma. Les carnets d'adresses étaient bien fournis, ils avaient permis à un certain nombre de personnalités du cinéma de se déplacer. De mon côté j'avais la ferme intention de participer à la fête, aussi le soir de la réception je me mêlais aux invités alors qu'ils commençaient à arriver. L'assistance n'était pas encore très fournie lorsque je vis arriver une attaché de presse en compagnie de...Lauren Bacall. Cette dernière, assez grande et d'une suprême élégance dans un juste-au-corps dont le tissu imitait la peau de lézard, s'approcha et jeta son dévolu sur notre petit comité:"Où sont les antiquaires? lança-t-elle en manière d'introduction avec un délicieux accent et une belle assurance dans la voix. Je croyais défaillir au moment de donner la réplique à la veuve de Bogart. "Un peu partout" répondis-je, accompagnant ma réponse d'un large geste. Mes compagnons de soirée ne savaient manifestement pas de qui il s'agissait mais elle s'était déjà éloignée afin de distiller plus loin un peu de son charme irrésistible. C'était en juin 1991 dans les jardins du Palais royal, à Paris.

  • Robin Williams (1951-2014)

    Robin Mc Laurin Williams est né à Chicago. Il étudie le théâtre à Juilliard. Il est remarqué par Garry Marshall lors d'une audition. A partir de 1978 il reprend le rôle d'un extra-terrestre. En 1980 il débute au cinéma avec Robert Altman. Il obtient enfin l'oscar pour un second rôle en 1998 (Will Hunting)

    ma sélection:

    Le cercle des poètes disparus (1989) de Peter Weil, avec Ethan Hawke

    Madame Doubtfire (1993) de Chris Columbus, avec Sally Field

    Jumanji (1995) de Joe Johnston, avec Bonnie Hunt

    Will Hunting (1997) de Gus van Sant, avec Matt Damon

    Insomnia (2002) de Christopher Nolan, avec Al Pacino

    filmographie (33)

  • compte-rendu du met up du 08/07

    La pluie fait-elle sortir les bookcrosseurs? Je n'ai pas la réponse mais je note que nous sommes moins nombreux que de coutume dans la salle voûtée du sous-sol du Petit Châtelet. Des travaux ont été entrepris afin de relier les salles du rez-de-chaussée des deux établissements contigus qui n'en font désormais plus qu'un. Nous sommes neuf ce soir (absence des Mops -traduire par Cmaupin- et de Elisala)

    ...il faut être jeune pour le lire...

    On remarque que Maïzena -Maza- aurait du apporter les livres avant son déménagement. Elle est tout de même venue avec un caddie pour les transporter. Elj explique comment il a laissé entrer chez lui une démarcheuse à domicile de France Loisir, il lui a montré sa bibliothèque avant qu'elle ne parte [ses explications ne mentionnent pas le nombre de livre qu'il possède]. La plupart des ouvrages apportés par Maza et Gadl n'ont pas de BCID (n° d'enregistrement du bookcrossing), c'est le cas du dictionnaire des sciences qui circule. La bible est présentée comme un livre de SF. C'est l'anniversaire de Vampcruci dans quelques jours [on ne saura pas quel jour]. The track of the cat [de Walter Van Tillburg] circule, c'est le livre qui a probablement inspiré un des plus curieux western de Robert Mitchum (mais il ne faut pas en parler). Elj rajoute discrètement des bouquins dans la pile de Chlorine qui nous explique l'expérience du gâteau magique: à la cuisson il révèle trois appareils distincts (sic) [elle ne nous dit pas jusqu'à quel point la chimie entre en jeu dans cette recette]. Après le repas nous sommes pris d'une folie de rangement sur les étagères. Dans l'option d'une migration [de nos activités] vers un autre café, aurions nous la même liberté de nous installer ainsi que des niches [à notre disposition] pour [ranger] les livres? Chlorine a découvert hier que le lac Léman ne s'appelait pas Cléman [ou clément, en tout cas rien à voir avec l'Océan Pacifique]. Vampcruci qui voulait connaître le code de la Wifi finit par l'obtenir. Laure69 m'avoue qu'elle n'a pas aimé le tome 2 de Forsyte Saga [de John Galsworthy] intitulé Aux aguets.

    ...se faisait chier comme un rat crevé...et comment va ta prostate?...

    Vampcruci découvre en parlant d'un livre que c'est le 14ème d'une série et nous parlons du site Goodreads que je ne connais pas.

    [avec Elj, Maza, Gadl, Katalobonga, Vampcruci, Chlorine, Laure69, moi Mitch19 et une inconnue partie avant la fin]

  • Meet up du 10 juin

    [déjà une grande table avec les participants habituels]

    ...c'est fou de nombre de personnes qu'on arrive à mettre dans un wagon...Paul Auster, ça fait longtemps que...chez Vaga-bonde, sur l'oreiller...térébenthine...y vous manque une page...j'ai une carte complète...le grand geyser et le volcan...c'est pas la peine d'aller à Reykjavik...quand t'as vu un volcan, tu les as tous vus [19h45, un départ et nous sommes encore douze sans compter les enfants]...tu veux du pain aussi?...j'ai une copine elle en avait des gros comme ça dans son jardin...j'ai un certain succès avec...Clochemerle...Salomé mets tes chaussures...va faire un poutou à Maïzena [départ de Mariesg et de ses filles]...elle l'emmène chez elle à New York, elle rédige l'article [voir l'article de Stephanie Rosenbloom sur ce sujet randomandrhyme.com/tag/stephanie-rosenbloom/] et elle est même pas capable de faire la J.E....I'm not agree with you...[départ de Gadl et Maza]...fin août je pars à Vienne...un cadenas sur le cadenas...la semaine dernière à La Valette...dans le cimetière juif à l'extérieur de la ville, j'ai trouvé la tombe de Kafka, j'ai posé un petit caillou...le pire de pas savoir dire...quelqu'un lui a posé une question en allemand, elle a répondu en anglais...il a dû aller au lycée St Louis à cause de la grève des métros...ici j'ai jamais de J.E....j'ai commencé à le lire en me marrant comme une baleine [La dame n°13 de Somoza]...le rat il a pas d'ordinateur...il a pas pu demander à son instituteur...depuis que je suis comme ça je sais ce que c'est qu'un picon bière...

  • Journal,18

    Jeudi 29 mai 2014

    Théâtre de l’œuvre pour le spectacle de Michel Fau (Récital emphatique) qui est une reprise. C'est au premier abord assez loin de la pièce de Montherland jouée ici même par le même comédien. Le personnage qu'il interprète, diva entre deux âges, tantôt hésitante, tantôt provocante, lance des œillades et bouge avec grâce, tout en s'essayant à la danse sans légèreté. Ce sont aussi et surtout des textes dits de mille façons (Racine, Marguerite Duras, Stéphanie de Monaco), aux mille références, car Michel Fau étudie les travers des artistes: défauts de prononciation, approximation du texte, oublis même. Ou bien c'est une interprétation passionnelle, incarnée. Carmen n'a plus besoin de chanter son texte, elle le vit physiquement. Le public ne voit que le second degré, les excès, jusque dans la chorégraphie. Il, elle sort de scène, emportant son pianiste, alors seulement le rire s'apaise. Le plaisir se poursuit longtemps après un récital qui va de Camille Saint-Saëns à Starsky et Hutch!

  • Mike Leigh croque Turner

    Mike Leigh, Palme d'or 1996, présentait hier son nouveau film sélectionné à Cannes, Mr Turner. Le peintre y est interprété par Timothy Spall, vie de passion entre une femme et une servante, admirablement photographié et interprété, dit-on à Cannes.

    ma sélection:

    Secrets et mensonges (1996) avec Brenda Blethyn

    Vera Drake (2004) avec Imelda Staunton

    Another year (2010)

    filmographie (32)

  • ...et Nicole Kidman danse avec Lambert Wilson

    Hier soir je me suis précipité pour essayer de voir quelques images de la cérémonie d'ouverture du Festival de Cannes, tentative retardée parce que je ne recevais plus Canal+. Après reconfiguration de mon décodeur TNT j'ai enfin eu l'image...interview de Lambert Wilson perturbée par les intermittents du spectacle (incident vite masqué par la rediffusion d'images de la cérémonie où l'on voit Lambert Wilson inviter Nicole Kidman à danser dans sa travée, au milieu de l'assistance des festivaliers, et voilà le tour est joué!)

    ma sélection croisée:

    Cinq jours ce printemps-là (1982) de Fred Zinnemann, avec Sean Connery

    Rendez-vous (1985) de André Téchiné, avec Juliette Binoche

    Hiver 54 (1989) de Denis Amar, avec Claudia Cardinale

    Horizons lointains (1992) de Ron Howard, avec Tom Cruise

    Prête à tout (1995) de Gus van Sant, avec Matt Dillon

    On connait la chanson (1997) de Alain Resnais, avec Sabine Azéma

    Eyes wide shut (1999) de Stanley Kubrick, avec Tom Cruise et Sydney Pollack

    Les autres (2001) de Alejandro Amenabar, avec Christopher Eccleston

    The hours (2002) de Stephen Daldry, avec Miranda Richardson et Meryl Streep

    Retour à Cold Mountain (2003) de Anthony Minghella, avec Jude Law

    La princesse Montpensier (2010) de Bertrand Tavernier, avec Mélanie Thierry

    Des hommes et des dieux (2010) de Xavier Beauvois, avec Michael Lonsdale

    filmographies (30 et 31)

  • Meet-up du 13 mai 2014

    [je brûlais d'envie d'avoir des infos sur le meet-up du 10 mai dernier, à Genève. Dès mon arrivée Katalobonga me remet le compte-rendu rédigé par plusieurs bookcrosseurs qui s'y sont retrouvés. Et maintenant je prête l'oreille à ce qui se dit ce soir]

    ...j'arrive au mariage, tout le monde était barbu (Elj)...ça dépend des jours...[je raconte de façon accélérée la Petite histoire de George Waterman, nouvelle non publiée]...y'a un hamster qui se balade...comme elle a pas fait de J.E. elle est pas au courant...j'te prends tes livres, j'te fais tes J.E....relai qui est fermé jusqu'au 16...je prends la première chose sur le menu...du lieu à l'andouille de Guémené...ici, oui ça va; c'est pas une allergie, c'est une intolérance...est-ce que t'as vu Alien manger du pain?...c'est les maures qui ont ramené ça...comme quoi la bière, ça a de bons côtés...ils ont ça en Basquie...c'est une vidéo sur Utube qui dure je ne sais pas combien d'heures...en même temps tu vas mettre en péril l'industrie du cadenas [porter un coup d'arrêt à l'épidémie de cadenas sur le Pont des arts]...j'ai mangé l'objet de l'expérience!...sur l'église en Bretagne, y'a un cadran solaire où est écrit "craignez la dernière"...trois journées portes ouvertes...regarder sociologiquement leurs tronches...il combine des vidéos des souvenirs des gens...on a plein de cartons de bouquins...le bouquin que j'avais libéré sur la tombe de Gainsbourg...les gens me demandent des renseignements...Maupassant, c'est de l'autre côté du cimetière...c'est parce que j'ai visité une ferme apicole...qu'est-ce qui rime avec abeille?...elle passe sa journée au téléphone en japonais...des chinois qui parlaient mal l'anglais...la banane Cavendish elle a un petit goût de...banane flambée [départ des Cmaupin]...l'objectif perpétuel de l'amélioration...russe ou ouïgour [ou ouïghour] ...L'aventure des langues en occident [de Henriette Walter], une lecture que je te conseille...étudies les hôtes des bouses [Elisala lit Observer les animaux]...ils préparent trois nouveaux Star wars...[raconté par le détail Mariage à l'italienne, le film de De Sica]...dit-il en se mettant le doigt dans le nez...les Maupin, ils étaient morts de rire...

    [fin de la séance. Chacun paie sa consommation, son plat et part de son côté. Je m'amuse beaucoup à lire dans le métro le compte-rendu à plusieurs mains, le repas, les comptes à la Muriel Robin, le lac. J'ai eu l'impression d'être présent lorsque le jet d'eau s'est arrêté. Le texte a le non-sens que je recherche habituellement]

    avec Laure69, Katalobonga, Cmaupin, Elj, Elisala, Mitch19, Vampcruci, Maza et deux nouvelles dont je ne connais pas le pseudo.

  • Bookcrossing

    Ce soir meet-up du bookcrossing parisien.

    On va enfin savoir ce qui s'est passé à Genève à l'occasion du meet-up du 10 mai dernier.

  • Victor Lanoux

    Né le 18 juin 1936 à Paris, il est envoyé dans la Creuse où il reste jusqu'à ses 11 ans. Il occupe tour à tour les emplois d'ouvrier spécialisé et de parachutiste puis il devient machiniste aux studios de Boulogne où il suit le tournage de Notre-Dame de Paris. A partir de 1961 il fait du cabaret aux côtés de Pierre Richard. Il passe par le TNP et écrit lui-même deux pièces de théâtre. il sera également producteur sur plusieurs films. Sa carrière de cinéma débute en 1953 puis il joue pour la télévision à partir de 1961. De 1998 à 2014 il interprète Louis la brocante durant 44 épisodes.

    ma sélection

    Cousin, cousine (1975) de Jean-Charles Tacchela, avec Marie-Christine Barrault

    Une femme à sa fenêtre (1976) de Pierre Granier-Deferre, avec Romy Schneider

    Un éléphant ça trompe énormément (1976) de Yves Robert, avec Claude Brasseur et Jean Rochefort

    La carapate (1978) de Gérard Oury, avec Pierre Richard

    Canicule (1984) de Yves Boisset, avec Lee Marvin

    Le lieu du crime (1986) d'André Téchiné, avec Catherine Deneuve

    filmographie (29)

  • Miteupe du 8 avril 2014

    [à mon arrivée il n'y a que des livres sur les tables]...et ta formation...ASSEDIC soient d'accord...dans la branche que tu choisis...j'aime bien mes moutons-on-on, j'aime bien mes dindons-on-on!...et les sauces aussi...j'suis fatiguée mais ça va!...on se faisait doubler par des gens...y'a bientôt la marche de la Bièvre...c'est juste pour faire semblant...et donc les 25 bosses...quand tu fais les 25 t'as fait 1000 mètres de dénivelé...qu'est-ce que c'est, Demain les chiens? [roman de Clifford D. Simak]...ça les fait même rire en haut!...force le à venir...c'est pas de la littérature pour jeune adolescent...j'vais à Cabourg à Pâques...je me suis lâchée cette fois-ci...à partir de quelle somme vous vous estimez privilégié d'être tétraplégique?... y'a des gens qui arrivent avec des caddies entiers...y'a la parité [équitabilité selon Katalobonga]...tu vas à la pharmacie, tu dis je voudrais une dose de rire...comment t'iras à la chasse?...j'ai des livres qui ont un format à l'envers...aide moi à sortir de cette table...je veux bien un carpaccio et un kir...si t'as pas ton kir alors là alors!...ça doit être marrant...aplati ton écriture! Ça se voit, elle fait de l'impro. Je suis allé voir l'impro à l'apéro...si tu ne mets pas les phrases exactes, ça va sonner faux...il n'est privilégié que parce qu'il est riche...j'étais pas privilégié du tout...ce sera à Ivry...y en avait jamais qu'une centaine...et puis les radoubes ont été désenvasées...le poème XX [Pablo Neruda 1904-1973]...mieux comprendre ce que c'est que le métier d'agriculteur...au printemps...le nez qui coule c'est une forme d'incontinence...elle me parle de ses maux...le jardin d'hiver de sa femme...tu seras pas là en septembre? Si?...je me glisse là...je t'en aurais ramené...juste une visite conseil...elle peut faire le défi animal [lâché de livres uniquement avec des titres comportant des noms d'animaux] dans une bergerie...oui elle avait dit qu'elle viendrait [arrivée de Chlorine à 20h11]...la plus basse que j'ai jamais eu...glissé des feuilles de journal entre chaque page...Anna Karénine en russe...je l'ai trouvé sur un banc...33 lignes par...entre 300 yards et 300 mètres, il y a 10% d'erreur...quand on dit un verre à moutarde tout le monde voit de quoi on cause...you smell, I stink [Oscar Wilde]...y'a une vente de bonnets aux enchères...24000, qui les a comptés? [les coureurs de marathon]...le peintre, le restaurateur est sur un tapis roulant...[One team, one time nous a parlé de cinéma]...les chaussettes c'est pas comme les manches du pull...je n'ai pas le pied grec...il s'est mangé le feu rouge...la ligne blanche qui s'enroule autour de l'essieu...7 à 9...et 5 à 7 c'est pour la fabrication du bébé...c'est contagieux le tricot...tu branches ton appareil et ça fait schpoum! [Laure69]...bon polyglottage! [départ de One team, one time]

    avec Elj, Vampcruci (tricoteuse 1), Laure69, Katalobonga, Cmaupin, One team-one time, Maza, Gadl, Chlorine, Mitch19 et Elisala (tricoteuse 2), et certains ne sont pas venus.

  • Mickey Rooney (1920-2014)

    De son vrai nom Joseph Yule Jr, il nait le 23 septembre 1920 à Brooklyn, New York. Il commence très tôt sa carrière et adolescent, il joue déjà aux côtés de Judy Garland dans des films musicaux dirigés par Busby Berkeley. En 1942 il épouse Ava Gardner en première noce, il renouvellera l'expérience du mariage six fois. De part sa nature joviale Mickey Rooney aura su prolonger une carrière d'une extrême longévité dans des styles très divers au cinéma.

    ma sélection:

    Capitaine courageux (1937) de Victor Fleming, avec Spencer Tracy

    Débuts à Broadway (1941) de Busby Berkeley, avec Judy Garland

    Les ponts de Toko-Ri (1955) de Mark Robson, avec William Holden

    Diamants sur canapés (1961) de Blake Edwards, avec Audrey Hepburn

    Un monde fou, fou, fou, fou (1963) de Stanley Kramer, avec Spencer Tracy et Terry-Thomas

    L'étalon noir (1979) de Carroll Ballard, avec Teri Garr

    filmographie (28)

  • meet-up du 11 mars

    [Tout le monde est à table]

    ...celle-là je peux la faire en cours:"personne n'est jamais assez fort pour ce calcul"[contrepèterie]...tu viens dans le 14ème Marie-Caroline...un gros portail neuf...en plein vent...vaut mieux que j'aille à la Grande Bibliothèque...ils organisent des séminaires pouet-pouet...il va pas au nord, il va au sud...ah! [ils ont trouvé la contrepèterie]...référence à Trois hommes et un bateau [Trois hommes et un bateau (sans parler du chien) roman de Jerome K. Jerome]...il en restait un au gymnase de la pointe d’Évry...vaut mieux lâcher des bouquins devant une webcam [tiens, Elj porte une cravate]...à côté de Beaubourg le centre d'acoustique...j'aimais bien comment c'était écrit...c'est qui l'entreprise?...ils demandaient au public des sujets scientifiques...tous les lundis au théâtre de Trévise...je refuse de voir des gens à poil se faire fouetter [au sujet des mises en scène d'opéras et de la mort de Gérard Mortier]...la communauté Internet des hommes qui tricotent...il chante de plus en plus juste...et quand elles sont bien développées on fait de la harpe...on a visité Fatima...on arrive sur l'esplanade...et ça m'a vraiment marqué...y avait le chœur et l'orchestre qui faisaient des répètes séparées...y avait moins de mecs que de nanas...chez moi tu passes entre un kébab et une poubelle...c'est un type qui écrit des courriers aux services publics...y'a des monstres qui attaquent...Isaac Asimov pour mademoiselle...entre la loi et...ils l'avaient fait venir...qui dépend du Crédit Coopératif...quand t'es place du Châtelet...j'aurais dû apporter ma chaussette...c'est des aiguilles à traficoter...je suis en bas de l'église tu descends tout de suite et tu viens m'aider...[Vampcruci a apporté son carnet de lectures]...au niveau de leur base de données, s'ils augmentent trop...c'est pas mal Avatar...ceux qui meurent c'est...c'est pas mal fait...idiocratie...mind the gap...1500 avec rhum et 1500 sans rhum...à Rennes.

    [Nous rappelons à Ab aio qu'il doit rapporter un plat de sa fabrication pour le prochain meet-up]

  • De l'usage des bars des grands hôtels

    A un ami qui me connaissait mal et s'étonnait de la liberté avec laquelle je poussais la porte des grands hôtels j'expliquais que j'étais un client dont le seul laisser-passer était ma carte bleue. Passer la porte, demander le bar, ils en ont tous un, et commander une boisson, ce qui coûtera infiniment moins cher que de prendre une chambre dans ledit hôtel. Le prix du verre est un peu plus élevé que dans les commerces de bouche traditionnels mais le personnel y est infiniment plus aimable. Il ne sait pas si vous être prince ou poète, entre nous il a raison de l'ignorer. On vous trouve une table, on vous apporte des amuse-bouches, une cuillère en argent, on ne lésine pas sur les détails. Allez-vous en commander pour 15€ ou pour cent fois plus? On vous apporte du papier, un coussin, on déplace votre fauteuil et on vous répond en anglais si nécessaire. Ici tout est luxe, calme et volupté. Vous pouvez être critique gastronomique ou bien l'auteur d'un nouveau guide sur les bars que l'on va s'arracher. On veut y être cité en bonne place, pour cela on vous donnera la meilleure de celles qui restent. Que vous vous penchiez sur le tapis aussitôt ils y voient une tache. Vous vous retournez, c'est forcément que le serveur n'est pas assez rapide. "J'espère que tout est à votre goût" fait-on avant que vous ayez ouvert la bouche. Lorsqu'il faut régler la note, ne manifester aucun agacement, ce n'est qu'une formalité, avec tout cet apparat ce n'est pas cher payé! Et pendant ce temps vous aurez un peu voyagé.

    U.J.

  • Compte-rendu du meet-up du mardi 11 février

    [arrivée à l'heure des premières fourchettes]...on va se réécouter la Marseillaise...tu disais que ça avait coûté super cher [les Jeux Olympiques d'hiver de Sochi]...c'est rouge ou vert...et les autres n'avaient pas de ruban...on a rempli un caddy entier de bouquins...c'est un livre pour ados...un assassin qui tue les parents du gamin...pourquoi y manque la couverture?...c'est une blague à trois balles...il faut maitriser ses gestes...le monocycle c'est compliqué par nature...allez voir la note de je sais plus qui parce que j'ai la flemme de recopier...et le Sartre est parti...passage Rimbaud...attention Bobosse...La main gauche de la nuit [roman de science-fiction de Ursula K. Le Guin]...y'a des Jeux Olympiques du Bookcrossing...faut arrêter les Rings...sur les majuscules on doit mettre les accents...avec un clavier t'as plus besoin de faire...impétrants, ceux qui soutiennent leur thèse...l'esprit est fort et la chair est faible...parle vers le haut! [au sujet des problèmes de traduction dans le sous-titrage des films]...si elle n'a pas 20 ça marche pas!...Toto, c'est complètement con...dans un livre de SF le voyage dans le temps, c'est à cause de lui...quand ça devient intéressant on part! [les cmaupin se retirent]...qu'est ce qu'y zont foutu entre les deux...Katalo, elle a changé la date en janvier...elle est très légère...y'a un marque-page avec les symboles...des petites décharges électriques...tu es la spécialiste des animaux bizarres...entre Arcueil et Cachan...si j'm'intéresse à ton quartier...faire du pain ça prend du temps!...c'est de la laine de chacal! [Elj part avant la fin. Le calcul les tables de multiplication résolue à l'aide des seuls doigts est la dernière explication que j'entends ce soir mais je n'en retiendrai malheureusement pas l'essentiel]

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu