Avertir le modérateur

bar des 5 étoiles

  • Un cocktail au Peninsula

    dancing-leaves_pageboy.jpg

    C'est à l'emplacement de l'ancien Centre international de conférences que j'ai rendez-vous, là même où Henry Kissinger est venu signer les accords de paix du Vietnam. A l'issue d'importants travaux le Peninsula Paris a été ouvert le 1er août 2014.

    L'entrée est ponctuée de deux lions de pierre (dans un style oriental) éclairés de rose, rappelant le Peninsula de Hong Kong. Une terrasse, un premier salon blanc et or où est installé un piano. S'y retrouvent les clients qui n'ont pu obtenir de place dans le bar contigu. Qu'importe, les tables sur la droite du salon blanc -arcades en anse de panier sur rue alternant avec des colonnes cannelées à dorures- nous conviennent parfaitement. Sol blanc immaculé et tapis à motifs gris-bleu de part et d'autre de l'entrée. Sur les tables sont jetées des nappes blanches ornées de discrets bouquets de roses. C'est là que je commande un cocktail de fruits. Cerise et cranberry, j'ai choisi moi-même les ingrédients mais sait-on composer des cocktails attractifs? Ici pas de fruit pour égayer le bord de mon verre. Passons. Nous rejoignons l'autre partie de la salle pour le repas -suprême de poulet et figues à la meringue pour moi- Le repas est délicieux avec, en fond, ce pianiste jouant des airs que l'on a plaisir à reconnaître.

    bar du Peninsula Paris, 19 avenue Kleber, M° Etoile

    n°46

    22 octobre 2014

  • Un jus de fruits rouges au Purple bar

    Hotel_du_collectionneur_Ex_Hilton_Arc_de_Triomphe_Paris_hotel-Paris-Hotel-Bar-1-215418.jpgLe hall de L'hôtel du collectionneur est immense, et le Purple bar se trouve immédiatement sur la droite. C'est un espace tout en longueur, éclairage mauve sous le comptoir, avec du carrelage noir en "lames de parquet". Entre les tables court une moquette grise à cercles dorés, bulles de champagne entrelacées. La salle, éclairée par de petits lustres de cristal, délimitée par des rideaux clairs tendus en portières masque en partie de petits salons avec canapés. Nous voilà installés à une table ronde, avec fauteuils sans accoudoirs d'où l'on peut observer à la fois le bar, les clients qui arrivent ainsi que les bouteilles installées dans de petites niches avec miroirs, derrière le comptoir. On m'apporte un cocktail de fruits, fraise et banane, délicieux et bu d'un trait.

    bar de l'hôtel du collectionneur: le Purple bar, 51-57 rue de Courcelles, M° Courcelles

    (n°44)

    19 novembre 2013

  • Un Paris-Bangkok au Mandarin oriental

    Jean-Michel Wilmotte a conçu un hôtel de 238 chambres, il vient d'ouvrir très récemment rue St Honoré. Passons le hall et sa moquette parsemée d’étoiles. J'arrive à la réception, éclairée par la cour intérieure. Je prends le temps de lever les yeux vers un plafond doré à la feuille puis je me dirige vers le bar, à la décoration inspirée par des années 1960. Le comptoir, de forme ovoïde, est éclairée par le cour où, nichés dans de petits massifs de verdure, on devine des tables et des parasols. La décoration, un camaïeu de bruns, est plutôt soignée. Parquet sombre, long canapé en cuir brun courant le long d’un mur courbe parsemé de pierres colorées. Je commande un Paris-Bangkok (coulis de framboise, ananas frais, jus de citron, sirop d’épices), c’est un régal…je reviendrai goûter à cette ambiance décontractée.

    Bar du Mandarin oriental, 251 rue St Honoré, M° Concorde

    (n°38)

    5 juillet 2011

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu