2017

Avertir le modérateur

  • Moi, moi, moi et les autres (de Alessandro Blasetti, 1966)

    Ce film est curieux. Les premières minutes surtout. Je n'ai pas aimé la musique de Carlo Rustichelli. Je ne connais pas l'acteur principal, Walter Chiari. Il n'y a pas d'histoire, juste des scénettes. Le fil conducteur est ténu. Et puis j'aperçois Nino Manfredi, et Vittorio de Sica, Mastroianni. Un peu confus au début, le sujet est l'égoïsme vu à travers plusieurs personnages. Mais c'est surtout Walter Chiari que l'on suit...jusqu'à la rencontre de Gina Lollobrigida. Très jolies scènes. Je ne l'avais jamais vue comme ça. Jolie, élégante, délicieuse. Toujours ces petites touches d'égoïsme, les scènes dans l'église, les scènes dans la rue, la mort du personnage interprété par Mastroianni, la visite au mort. Retour en train. L'épisode de Silvana Mangano vient conclure cette histoire.
    Il semble que les plus grands scénaristes de cette époque y aient apporté leur touche. Il y a un charme évident à l'ensemble. Le cinéma italien des années 1960 reste unique. Ce film a obtenu le prix Donatello 1966.

  • Lire c'est vivre

    Acheter pour lire ou pour offrir mon second livre, Lettres à Jules Verne, une pièce de théâtre sur la période 1885-1886. L'auteur de Michel Strogoff renonce à voyager, il vend son bateau et règle les dettes de son fils. Va-t-il réussir à rencontrer Emma, une lectrice qui tient à faire le voyage depuis le Mont Saint Michel jusqu'à Amiens?

    Vous le saurez en le commandant directement sur Edilivre (version papier 8,50€ et 1,99€ pour la version numérique).
    https://www.edilivre.com/lettres-a-jules-verne-29f0a68245.html/
    Partagez l'info.

    Bonne lecture

  • Rectificatif sur Clint Eastwood

    La semaine dernière j'ai pu lire un article à propos de Clint Eastwood à l'occasion de la sortie de La mule, cet article ne semble pas avoir été étayé d'une sérieuse documentation.
    Voulant évoquer le western spaghetti, un genre qui a vu émerger Clint Eastwood acteur, avant qu'il ne devienne le réalisateur que l'on connaît, l'auteur a cru bon de dénigrer deux acteurs de "l'ancien genre". On ne peut évidemment pas résumer John Wayne à un type ventripotant et ce n'est pas le nom de Randolph Scott qui me vient immédiatement à l'esprit après lui. Je songe plutôt à James Stewart, Gary Cooper, Robert Mitchum, Robert Taylor, Clark Gable, Robert Ryan, Glenn Ford, Dean Martin, Burt Lancaster, Kirk Douglas et j'en oublie certainement. Quant à Clint Eastwood j'ai eu le plaisir de le découvrir dans deux westerns classiques qui ne passent plus beaucoup: Les proies, dont Sofia Coppola vient de faire un remake et Sierra torride avec Shirley MacLaine, deux films de Don Siegel.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu