2017

Avertir le modérateur

Le Tartuffe, une esthétique du théâtre

Le rideau se lève au théâtre de la Porte St Martin sur une sorte de palais vénitien (décors de Emmanuel Charles). Les personnages semblent échappés de Volpone mais c'est bien le texte de Molière, sa modernité, sa drôlerie emballée dans les costumes de Christian Lacroix. Orgon/Michel Bouquet est un père de famille crédule et dépassé par les évènements. L'arrivée de Tartuffe/Michel Fau est une claque au théâtre français; il dépoussière et renouvelle l'interprétation. Avec sa diction si particulière, respectueuse du texte et libérée de toute contrainte dans un délire visuel, il se fait la tête du Dracula de Coppola -coiffure et long manteau rouge. Parfois il est sobre, le plus souvent dans une extravagance de poses -à genoux, couché face contre terre les bras écartés, se flagellant ou bien renversé sur un autel. L'éclairage n'a pas été oublié, rappelant les rampes du XVIIème siècle. De courts intermèdes musicaux ponctuent un spectacle sans entracte et lorsque la Croix monte dans les cintres en s'enflammant le spectacle est total. Entre Michel Serrault et Louis Jouvet c'est l'art de Michel Fau qu'on applaudit autant que Molière.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu