Avertir le modérateur

Journal, 9

Mardi 29 juillet 2008

Après une longue interruption je me replonge dans les mémoires de Simone de Beauvoir. Non elle n'est pas infréquentable, c'est méconnaître son œuvre que de le penser!

Dans la seconde partie de La force des choses, elle rejette dos à dos l'Amérique et l'Union soviétique de l'immédiat après-guerre. Ayant visité l'une et l'autre, elle peut se permettre d'exprimer le fond de sa pensée et ne s'en prive pas. La voilà traitée de communiste par les uns et d'anticommuniste par les autres.

Je dois à M. de me l'avoir fait connaître. Elle avait gardé le souvenir lointain d'une dictée faite à l'âge de douze ou treize ans. Bien des années plus tard elle découvrit, parmi des livres d’occasion, La force de l'âge en édition de poche. Elle le lut, je le lui empruntais. Par la suite, les lectures simultanées de  La force des choses, d'Un amour transatlantique (des lettres à Nelson Algren rédigées en anglais et traduites par sa nièce) et de L'Amérique au jour le jour (compte-rendu du voyage qu'elle effectua en 1947), finirent de renforcer l'image que j’ai d’elle et de sa vie foisonnante. C'est amusant de découvrir les redites, d'un ouvrage à l'autre, comme les échos d'un récit présenté sous différents éclairages.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/culture/20080115.OBS5331/photo-de-simone-de-beauvoir-art-shay-raconte.html

Commentaires

  • ce que je cherchais, merci

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu