Avertir le modérateur

  • Une coupe de champagne au Terrass Hôtel

    medium_terrass_hôtel.jpgLorsque Edmond Hurand achète un terrain sur la butte Montmartre en 1909, c’est pour y faire bâtir un hôtel de 120 chambres ainsi qu’une terrasse avec vue sur le nord-ouest de Paris. Réquisitionné par les Allemands pendant la Seconde guerre mondiale puis par l’État-major de l’Armée américaine, l’hôtel vit avec la légende d’un trésor caché dans ses caves. Après la Guerre, Colette, Michel Simon et Pierre Brasseur l’ont fréquenté. L’hôtel possède désormais 98 chambres luxueuses ainsi qu’un restaurant, Le Diapason.

    Dès la réception, je suis accueilli par un air de Chopin. Je découvre les derniers travaux d’embellissement, des boiseries vitrées à stores blancs isolent désormais le bar du salon attenant. L’atmosphère lounge se retrouve dans les fauteuils en cuir marron à longs accoudoirs carrés flambant neuf. Les tables sont éclairées par de hautes lampes à abat-jour carrés, en toile noire qui laissent transparaître des tons jaunes. L’habillage de moquette bleu nuit piquée de blanc se retrouve sur les tabourets de bar sagement alignés le long du comptoir. Le bar est désert et la cheminée éteinte. Un serveur apporte de petits toasts avant de servir le champagne commandé puis il s’éclipse. Une musique d’ambiance a remplacé le pianiste. Les flammes vacillantes de hautes bougies décorent les tables.

    bar du Terrass Hôtel, 12-14 rue Joseph de Maistre, M° Place de Clichy

    (n°23)

    21 juin 2007

    www.terrass-hotel.com

    Built in 1909 by Edmond Hurand, the Terrass Hôtel is one of the famous places in Montmartre. The bar has been recently designed.


  • Un Aztèque aux Jardins du Marais

    medium_hotelMarais.3.jpgA deux pas du Cirque d’hiver, au 74 de la rue Amelot, un immeuble discret abrite le hall et la réception, manière art déco, de l’hôtel Les Jardins du Marais. La décoration soignée –contraste de granite noir au sol avec les murs blancs- est le leitmotiv de cet aménagement. Le vestibule (ou lobby) s’étire jusqu’à la salle de restaurant, déclinant du velours parme sur un mur capitonné. Une banquette du même ton, des tables de verre puis des chaises en plastique transparent ou en tissu vert-mousse façon jacquard signés Stark, permettent d’y prendre un verre. La salle de restaurant en contre-bas est dominée par un triptyque – une femme en robe noire, tenant un lévrier noir sur fond mauve- Il fait assez doux pour délaisser le bar au profit de la ruelle aménagée en jardin. Des oliviers, des palmiers et des hortensias sont disposés non loin des tables en verre et des parasols blancs. Dans une ambiance décontractée les clients de l’hôtel passent entre les consommateurs attablés pour rejoindre un des neuf bâtiments rénovés entre 2004 et 2005. Chacun d’eux porte un nom qui rappelle Paris et sa culture : Eiffel, Ravel… Seul le cocktail (sirop de chocolat, jus d’ananas et noix de coco) dénote un peu.

    bar de l’hôtel Les jardins du Marais, 74 rue Amelot, M° St Sébastien Froissart

    (n°22)

    18 juin 2007

    http://www.venere.com

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu